Home » En tournée

En tournée


 - Emmanuelle Dandrel
 Tous mes rêves partent de Gare d'Austerlitz de Mohamed Kacimi/ mise en scène de Marjorie Nakache

Après ses représentations au studio théâtre de Stains et au théâtre 13 

  Tous mes rêves partent de Gare d’Austerlitz 

tournera sur la saison19/20/20

  De Mohamed Kacimi/ mise en scène de Marjorie Nakache

  Avec  Jamila Aznague, Gabrielle Cohen, Olga Grumberg, Marjorie Nakache, Marina Pastor, Irène Voyatzis 

    Teaser : https://www.youtube.com/watch?v=_N5iVAnPO8U

   « Cette pièce se veut un hommage à ces femmes recluses, qui privées de tout, parviennent à réinventer un monde où elles jouent à ne manquer ni de liberté ni d’humanité » Mohamed Kacimi 

  Dans une maison d’arrêt quatre femmes se retrouvent à la bibliothèque pour parler de leur travail, leur quotidien, leurs amours, leurs rêves ou leurs enfances. Un soir de Noel, débarque une « primo- arrivante », Frida. Celle-ci fut arrêtée au moment où elle achetait pour sa fille la pièce d’Alfred de Musset : « On ne badine pas avec l’amour ».

  Pour sauver Frida qui souhaite mourir les filles lui proposent de jouer une scène de la pièce. Au fur et à mesure, elles réalisent que la pièce fait écho à leurs propres parcours et peu à peu elles finissent par se confondre aux personnages de Musset. 

  "J’aime la nécessité de Mohamed de prendre en compte le réel pour créer. C’est un regard inévitable qu’il porte sur le monde. Ses phrases obéissent à un rythme, comme une musique. La simplicité avec laquelle ces femmes parlent de leurs vies particulières rejoint les thèmes universels : la violence, l’inégalité, le machisme. Il faut faire entendre cette parole là, ce désespoir tranquille, ces voix tues qui trouvent heureusement leur espace de liberté au théâtre où le verbe vivant bouscule les a priori et  permet la salutaire conversion de nos idées reçues’. Marjorie Nakache

  La presse 

 "La pièce est montée comme une comédie et avec une vitalité époustouflante par des comédiennes remarquables". Le Monde Diplomatique. Marina Da Silva.

  S"ix personnages, portés avec autant d’intelligence que de sensibilité. Mohamed Kacimi excelle à donner de l’épaisseur à ses personnages, une vérité confondante. Chaque interprète défend son personnage avec humanité, esprit, quelque chose d’espiègle par-dessus une sincérité bouleversante". Le Figaro.fr. Armelle Héliot  

 "Tout ceci apparait avec profondeur, mais aussi tendresse, pudeur, et même drôlerie, dans le très joli spectacle qu’a crée la directrice artistique du Studio Théâtre de Stains." Politis. Anais Hélui"Une écriture sensible, drôle et émouvante avec des comédiennes sur le fil. Les comédiennes sont toutes justes. De fraicheur et d’intelligence". L’Humanité.Gérald Rossi.  

 

tous mes reves tous mes reves [252 Kb]

 - Emmanuelle Dandrel
  Le Jour où j’ai rencontré Franz Liszt de et avec Pascal Amoyel / Tandem Concerts 

  Après son succès au Théâtre du Ranelagh, ses représentations au théâtre d'aulnay sous bois, du Kremlin Bicetre, de St Maur, de Courbevoie, de Chevry Cossigny, de Jonzac, De St Cloud, de St Michel sur Orge, de Chateau sur Loir. le festival d'Avignon 17, à Vexin, à Noirmoutier, Blagnac, Agenc, Casablanca, aux Ulis..

  Tandem concerts a le plaisir de poursuivre la tournée de son spectacle

 Le Jour où j’ai rencontré Franz Liszt

  De et par Pascal Amoyel Mise en scène Christian Fromont  

 On dit souvent que la vie de Franz Liszt est un roman. C'est sans doute bien en deçà de ce que fut son extraordinaire destinée. 

 Celui qui fut la première grande "star" de l'histoire, virtuose adulé par l'Europe entière, inventeur du récital, séducteur aux milles conquêtes et croyant sincère, fut aussi le compositeur le plus visionnaire de son temps encore bien méconnu aujourd'hui. Et, en pleine gloire à 35 ans, il surprend le monde par une décision qui bouleverse son existence...

  C'est avec son regard émerveillé d'enfant que Pascal Amoyel nous fait rencontrer "son" Franz Liszt alors âgé de 7 ans, dans une petite ville de Hongrie... Le public voyage à leurs côtés dans un spectacle à la forme unique mêlant musique, théâtre, et...magie! Sur des musiques de Bach, Mozart, Beethoven, Chopin, Liszt..., une création musicale d'une rare intensité!  

 Tournée 18/19/20

Pascal Amoyel tourne également toujours son spectcacle  Le Pianiste aux 50 doigts..  

liszt liszt [269 Kb]

 - Emmanuelle Dandrel

 Après ses représentations au Studio Théâtre d'Asnières, à Vierzon, à Briare, à Chartres, à Dampierre en Burly,

La Compagnie Le Théâtre de L’Imprévu  a le plaisir de vous convier aux représentations de

La Ménagerie de Verre de Tennessee Williams 

dans une mise en scène d'Eric Cénat

                         avec Charles Leplomb, Augustin Passard, Laura Segré, Claire Vidoni

du 21 Janvier au 8 Février 2019 au Théâtre de l'Epée de Bois

 du lundi au Samedi à 20 h 30 et samedi 16 h

Lien Teaser :  https://vimeo.com/300247084

 Jeudi 28 février 2019 à 20h30 à La Pléïade à La Riche (37)  

 Samedi 2 mars 2019 à 20h30 / Les Prairiales à Épernon (28)  

 Jeudi 4 avril 2019 à 20h30 / Espace George Sand à Chécy (45)  

 Vendredi 15 novembre 2019 à 20h30 / Théâtre du Puits Manu à Beaugency (45)

 Tom, jeune homme sensible et insatisfait, a suivi son rêve : il est parti. Il a quitté sa ville et un environnement familial et professionnel étouffant… Il a fui. Mais Tom ferme les yeux. Tom se souvient de ce qu’il a laissé derrière lui. Ce voyage intérieur le ramène inexorablement dans l’appartement de sa jeunesse. Là, Tom y retrouve, Amanda, sa mère, qui, face à l’âpreté du quotidien, ressasse hystériquement ses rêves déchus et projette sur ses enfants ses désirs de réussites sociales. Et puis, il y a Laura, sa sœur si fragile, si inadaptée au réel qu’elle s’enferme dans un univers imaginaire, sa collection d’animaux en verre. Mais surtout, Tom se doit de revivre cette soirée de printemps où il a invité son ami Jim à dîner, ranimant la folie de sa mère et les espoirs de sa sœur Laura, confrontée à son amour secret. La vie a alors failli basculer, le temps d’une parenthèse enchantée… 

 " L’action se passe à Saint Louis aux Etats-Unis à la veille d’un conflit mondial. Mon envie est de tirer un fil entre les années 30 et notre réalité d’aujourd’hui tant les deux époques ont des similitudes troublantes

 Dans la pièce, sont donc en scène trois figures emblématiques de la jeunesse . Mon désir le plus cher est que chaque jeune gens présent dans la salle puisse s’identifier à l’une d’entre elles.

  Au coeur de « La Ménagerie de verre » est ancrée une dimension tchekhovienne que je souhaite mettre en avant. Que sont nos aspirations devenues ? Jusqu’au bonheur, combien de détours ? Que faire de ces remords qui percent le coeur ?

 Ces interrogations puissantes touchent chaque personnage de la pièce et seront au coeur de ma direction d’acteur. La ménagerie est en eux ! Du verre sera brisé !" Eric Cénat

 Production | Le Théâtre de l’Imprévu - Compagnie portée par la Région Centre-Val de Loire, subventionnée par le Conseil Départemental du Loiret et la Ville d’Orléans. Coproduction et accueil en résidence | Les Prairiales à Épernon (28), le Théâtre de Chartres (28), la Pléïade à La Riche (37), l’Échalier - La Grange de St-Agil (41)

Accueil en résidence | La Courée à Collégien (77), La Marge à Lieusaint (77), le Théâtre 13 à Paris, Label Rayons Frais à Tours (37), Le Studio à Asnières sur Seine (92). Soutiens | Aide à la création de la DRAC Centre-Val de Loire, de l’ADAMI - Société des artistes-interprètes qui gère et développe leurs droits en France et dans le monde pour une plus juste rémunération de leur talent. Elle les accompagne également avec ses aides aux projets artistiques, et de la SPEDIDAM - Société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées. 

 - Emmanuelle Dandrel

La Cie l'Inattendu présente

Braise et Cendres

de  Blaise Cendras

dans une mise en scène de Jacques Nichet

Avec Charlie Nelson

Au Théâtre du Lucernaire

à 19 h 

du 16 janvier au 9 Mars

(du mardi au samedi)

Un spectacle de pure poésie enflammée

Adapté d'oeuvres autobiogaphiques et de poèmes de Blaise Cendras, Braise et cendres offre un aperçu de la vie, vécue ou rêvée du célèbre poète en faisant entendre sa voix, son écriture vive, évocatrice et brûlante. Charlie Nelson, seul en scène, convoque par de simples gestes, quelques inflexions de voix, la mère de l'écrivain, son père, ses camarades du front, sa trop fragile amie...Il nous permet d'entendre un homme fraternel, inquiet face aux incertitudes d'un monde violent. Avec ses coups de gueule, son humour et sa gouaille, Cendrars n'a jamais cédé au désepoir!

 Nous avons voulu saisir sur le vif cette écriture somnambulique, faite de « phrases qui se forment je ne sais où » : ce « je » qui tend le fil d'une parole qui nous mène dans le labyrinthe obscur de la mémoire. Curieusement, ce grand fabulateur, qui a toujours détesté les recettes du boulevard, les fictions conventionnelles, étalées sur trois ou quatre actes, a profondément « le sens du théâtre » : il sait croiser visible et invisible, rêve et réel.

 Faire jaillir en scène aujourd'hui cette parole nocturne lui redonne une part de son secret. Jacques Nichet

Production le Petit Bureau/ partenaires : Théâtre de la Cité CDN de Toulouse, SN d'Albi, Groupe Merci à Toulouse 

braise et cendres braise et cendres [1.943 Kb]

 - Emmanuelle Dandrel

Allers-Retours d'Horvath par  La Compagnie la Mandarine Blanche / Alain Batis 

  la Mandarine Blanche a le plaisir de vous convier au spectacle

Allers-Retours d'Horvath

Mise en scène d'Alain batis avec

 

Raphaël Almosni, Sylvia Amato, Alain Carnat, Laurent Desponds,Théo Kerfridin, Sophie Kircher, Marc Ségala, Marie-Céline Tuvache

  au Théâtre de l'Epee de Bois -Cartoucherie, Paris 12ème

Du 29 novembre au 23 décembre 2018 | Théâtre de l’Épée de Bois –

Du jeudi au dimanche : jeudi et vendredi à 20h30 | samedi  à 16h et 20h30 | dimanche à 16h

 Du 29 janvier au 1er février 2019  4 représentations | TAPS Scala, Strasbourg 

 Mardi 29, Mercredi 30 janvier et vendredi 1 er février à 20 h 30 / Jeudi 31 janvier à 19 h  

 Raphaël Almosni, Sylvia Amato, Alain Carnat, Laurent Desponds, Théo Kerfridin, Sophie Kircher, Marc Ségala, Marie-Céline Tuvache

 Allers-retours de Ödön von Horváth, une pièce étonnante et singulière.

 Cette comédie populaire, aux ressorts  kafkaïens, écrite en 1933 invite à mettre en miroir « notre humanité » à travers deux périodes, celle de 1933 et celle d'aujourd'hui.

 L’œuvre d’Ödön von Horváth parle de son temps et nous parle du nôtre.

 Horváth raconte les méandres de « l'heimatlos » Havlicek  « suspendu sur un pont » entre deux pays, pris au piège d’un manège à la mécanique infernale où se croise tout un monde improbable (contrebandiers, chefs d’états, fonctionnaires zélés, une aubergiste au bord de la faillite...).

 Une farce délirante où Horváth se joue des frontières et des interdits et dénonce avec une intarissable humanité l’absurdité de l’homme.

 Une partition théâtrale et chorégraphique pour 8 comédiens et 16 personnages

 Co-productions et partenaires : Le Carreau-SN de Forbach et de l'Est Mosellan, Les Tréteaux de France(CDN), Le Taps de Strasbourg, L'association Quai Est de Metz, le Théâtre du Dome de saumur