Emmanuelle Dandrel Directrice de développement et de production de compagnies conventionnées ou émergentes
Home » productions 23/24

productions 23/24

 - Emmanuelle Dandrel

 J’ai le plaisir de vous présenter la création 23/24 du spectacle musical JP

En Apparence

des Compagnies  Tourneboulé et Illimitée..

Ce spectacle de et avec Tony Melvil sera mis en scène par Marie Levavasseur.

  « L’identité est une notion complexe. Qu’on se construise par identification, rejet, reproduction, conformité, opposition, héritage familial ou habitudes, notre identité est rarement simple et homogène. L’image que l’on renvoie de soi permet-elle d’accueillir notre complexité et nos contradictions ? L’identité, c’est aussi ce qui reste quand on enlève les artifices. Chez de nombreux artistes, notamment en musique, le pseudonyme agit comme un vêtement supplémentaire, une couche glissée entre l’individu et le public, un jeu masqué pour aider la magie à opérer. C’est ce terrain de jeu que nous explorerons dans cette forme hybride, entre concert de musiques actuelles, chansons et codes de théâtre »

 Au plateau, un musicien (Thomas Demuynck) et une chanteuse-musicienne(Mélissa Vanauberg) viendront ajouter leurs influences et leurs sensibilités aux couleurs musicales de Tony Melvil, pendant que la comédienne Lauriane Durix exécutera sa partition de transformation à vue du décor et de manipulation d’objets.

  Afin de mener à bien cette création nous sommes aujourd’hui à la recherche de partenaires(co-productions et préachats) et également de périodes de résidence.

 

 

Se positionnent comme partenaires de la création pour le moment :

 

- Le Grand Bleu, Scène Conventionnée d’Intérêt National Art Enfance Jeunesse, Lille 
- Culture Commune, Scène Nationale du Bassin Minier
- Le Train-Théâtre, Scène conventionnée d’Intérêt national Art et création – Chanson francophone, Portes-Lès-Valence
- Théâtre Jean Vilar, Vitry-sur-Seine
- Le Métaphone, 9-9bis EPCC, Oignies
- La Rose des vents, Scène Nationale Lille Métropole Villeneuve-d'Ascq
- Théâtre Antoine Vitez - Scène d'Ivry-sur-Seine

 

 - Emmanuelle Dandrel

 Le Théâtre de l’Imprévu a le plaisir de vous convier à une

 Lecture théâtralisée

 Dorphé aux Enfers,

 Orléans 69

 Création 2023

 Texte : Luc Tartar

 Mise en scène : Éric Cénat

 Assistante à la mise en scène : Élisa Habibi

 Interprétation :

 Tristan Cottin,Laura Segré,Nicolas Senty,Claire Vidoni

 le 22 septembre 2022 à 19h30

  au

 Mémorial de la Shoah

 17 rue Geoffroy l'Asnier, 75004 Paris 

 « Qui n’a pas entendu parler de ces prétendues disparitions de jeunes filles dans les cabines d’essayage de magasins de vêtements d’Orléans en 1969 ? La rumeur est venue jusqu’à nous, a contaminé d’autres villes, s’est inventée des variantes. On ne sait s’il faut rire ou pleurer à l’évocation de l’enlèvement de ces jeunes filles via les souterrains d’Orléans jusqu’à un sous-marin mouillant dans la Loire…(...). Notre démarche artistique s'est retrouvée renforcée par la découverte du caractère antisémite de la rumeur d'Orléans, qui désignait les commerçants juifs de la ville comme les instigateurs de cette "traite blanche".

 Cette fascination des gens pour l’inconcevable intrigue l’auteur et le metteur en scène que nous sommes… »

 Luc Tartar et Éric Cénat.

Le Théâtre de l’Imprévu est une compagnie itinérante portée par la Région Centre-Val de Loire, le Conseil Départemental du Loiret et la Ville d’Orléans

Partenariats : Théâtre de la Tête Noire à Saran, Centre Dramatique National d'Orléans, CERCIL, Fédération Oeuvres Laiques, Centre Culturel Albert Camus d'Issoudun..

Dorphe sept 22 Dorphe sept 22 [612 Kb]

 - Emmanuelle Dandrel

La Compagnie Mandarine Blanche est ravie de vous présenter sa nouvelle création 23/24

 Sous Un Matelas de Silence

(Titre provisoire)

 Ecriture Leonore Confino

Mise en scène Alain Batis

Distribution en cours, 7 comédien/ennes – danseuses/eures voir musicien/ennes

 La famille Kilvik habite dans un pavillon à proximité d’un bois. Ils sont quatre : le père, la mère, un fils de 17 ans et une fille de 15 ans. Un matin, une immense vitre a remplacé le mur nord du salon. De l’autre côté du verre, la famille Kilvik découvre une autre famille Kilvik... absolument identique.

Elle partage les mêmes conversations, dans le même salon, avec les mêmes vêtements, les mêmes « rôles ». Stupeur et excitation. Qui sont-ils ? Comment entrer en contact avec ces étranges jumeaux ? Mais surtout, pourquoi toute la famille s’est-elle dédoublée à l’exception d’un seul membre : la fille cadette ?

 Comment se défaire du silence lorsqu'il s'est ancré durablement dans le cadre famillial? Cette pièce traitera de la violence contenue dans et par le silence, du besoin de mettre à nu les vérités et les traumatismes enfouis. Mais elle aura également pour objet la reception de la parole au sein de la cellule familliale qui peut également produire de nouvelles violences contre celui ou celle qui perce le mur du silence. Cette parole qui n’est ni entendue ni ne veut l'être, cette condamnation au silence, oblige à faire semblant de vivre tout en s’effaçant sous le bruit des autres. Un membre de la famille devient alors un fantôme, il semble présent sur la photo de famille mais s’éteint dans l’indifférence; drapé sous un matelas de silence.

 Une pièce au croisement entre le travail de la psychanaliste Anne Dufourmantelle et les oeuvres de Dan Graham ou encore Thomas Vinterberg. Elle nous invite à apprivoiser le monstre du silence par le principe psychanalitique de la sublimation afin d'accéder à la catharsis.

Production : Compagnie Mandarine Blanche

 Coproductions, partenariats et soutiens (en cours) : Espace 110 d’Illzach, Espace Bernard-Marie Koltès de Metz Scène conventionnée d’Intérêt National écritures contemporaines, Le Trait d’Union de Neufchâteau, La Madeleine Scène conventionnée de Troyes, la Ville de Boulogne-sur-Mer...

 La Mandarine Blanche est conventionnée par la DRAC Grand Est – Ministère de la Culture et la Ville de Metz